L’ascension du mont Ventoux de Pétrarque et Jean-Henri Fabre

Mythe indestructible, le mont Ventoux a toujours fasciné. Pétrarque, poète et ecclésiastique à la cour papale, a 32 ans lorsque, en 1336, il entreprend cette ascension. Une ascension si éprouvante qu'il tente d'y échapper par quelque sentier plus facile. De cette expérience en forme d'allégorie, il fera le récit d'une sorte de conversion où la beauté du monde rencontre celle de Dieu. L'entomologiste Jean-Henri Fabre a lui aussi peiné sur le mont Ventoux. Revenu riche de rares merveilles botaniques, il se souviendra toujours de l'orage qui l'obligea à se réfugier pour la nuit dans un abri de fortune. Et lui permit de voir le soleil se lever depuis le sommet du mont comme un premier matin du monde. Marc-Henri Boisse nous ouvre la voie dans les méandres de sa voix. Une promesse de bonheur.