L’âme du Pérou en chant et en peinture

Chaque premier dimanche du mois, le Prieuré de Grignan propose un moment de douceur et d’amitié ouvert à tous. Les Petits dimanches, c’est leur nom, font la part belle à la musique.

Cette fois, c’est la chanteuse et guitariste Valérie Kawashima qui a captivé l’assistance avec des chansons évoquant le Pérou, le Paraguay ou l’Espagne. Voix fortement timbrée, forte personnalité, doigts de velours ou d’acier sur les cordes, cette artiste de caractère n’était pas venue seule mais avec quelques tableaux de son mari, le regretté Juan Kawashima, peintre d’origines japonaise et péruvienne.

Abstraites ou figuratives, ces toiles aux couleurs subtiles évoquent la vie des Péruviens, une vie, selon la chanteuse, vécue dans une authentique simplicité.

Merci, Valérie, et peut-être à bientôt avec de plus nombreux tableaux.